Le châtaignier des nonneries à Abbaretz

Classé 9ème plus vieil  arbre de France, découvrons le châtaignier des nonneries à Abbaretz. Une curiosité qui serait millénaire ou Henry IV serait veny s'y reposer.

Le Châtaignier des Nonneries, un arbre remarquable

Le Châtaignier des Nonneries à Abbaretz est un arbre exceptionnel à plusieurs titres.

D'une part, il fait partie des plus vieux arbres remarquables de France. Il est dit millénaire ! Dans les faits, il est peu probable que cet arbre vénérable ait plus de 1000 ans. On sait toutefois qu'il servait déjà de point de repère du temps d'Henri IV, pour les personnes qui sillonnaient les routes de la région. C'est donc son grand âge qui lui vaut cette appellation d' « arbre millénaire ».

D'autre part, ses dimensions sont impressionnantes. Il fait 20 mètres de haut et sa circonférence atteint plus de 8 mètres. Jadis, sa frondaison couvrait près de 1 500 mètres carrés.

Autre aspect remarquable, le Châtaignier des Nonneries présente un exemple très rare de "marcotage naturel". Avant l'incendie qui le mit en péril, ses branches étaient si étalées et si lourdes qu'à plusieurs endroits elles touchaient le sol. On a pu compter jusqu’à six marcottes faites à 7 et 8 mètres de distance du tronc. 5 d'entres-elles ont pris racine et formé d'autres arbres forts et vigoureux (dont 2 mesurent trois mètres de circonférence à hauteur d'homme).

Le début de la fin du Châtaignier des Nonneries

Le Châtaignier des Nonneries est mort suite à un incendie causé, à priori, par la foudre qui l'a ravagé le 31 juillet 1985. Aujourd'hui, il n'est plus qu'un vestige qui se dégrade au fil du temps. En mai 1995 de gros travaux de sauvegarde et de réhabilitation ont été réalisés : élagage, haubanage, tiges métalliques à l'intérieur du tronc creux, drainage, l'arbre tout entier a été complètement asséché (grattage de l'intérieur du tronc et mise en place de capsule de bore) pour enrayer le processus de pourrissement, et les principales branches mises en sécurité.

Une fin programmée

Mais au fil du temps, l'arbre continue de se fragiliser. Des branches menacent de rompre et trois des cinq marcottes sont tombées à terre.

Aujourd'hui, le principal objectif n'est plus la sauvegarde du Châtaignier des Nonneries mais de garantir la sécurité autour du site en s'assurant que les éléments de sécurité mis en place soient toujours efficaces, ou soient consolidés si nécessaire, et en éliminant les branches les plus dangereuses.

Lire aussi
Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique Châtaignier commun, Castanea sativa : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au châtaignier commun, Castanea sativa Originaire du bassin méditerranéen, le châtaignier est présent dans de nombreuses régions françaises, cependant il est rare dans le...

Cynips du châtaignier, Dryocosmus kuriphilus Cynips du châtaignier, Dryocosmus kuriphilus

Dryocosmus kuriphilus Yasumatsu, un petit Hyménoptère de la famille des cynipidés qui provoque des galles vient d’être découvert en Italie dans la région de Cuneo (Piémont). Il est originaire...

Chataignier (Chataigne), Castanea sativa Châtaignier (Châtaigne), Castanea sativa

Utilisez les feuilles qui tombent à l'automne pour réaliser de bons paillage. Vous pouvez apporter de l'engrais à votre chataignier tous les ans, il saura apprécier et vous le rendra par une bonne...

Alerte au Cynips du châtaignier, Un insecte à ne pas introduire… Alerte au Cynips du châtaignier, Un insecte à ne pas introduire…

Une éventuelle dissémination à maîtriser impérativement ! l’affaire de tous… Dans votre jardin pour votre consommation personnelle, dans un but ornemental ou pour délimiter votre...

Vos commentairesAjouter un commentaire